Comment produire du flou ou bokeh sur vos portraits…

Comment produire du flou ou bokeh sur vos portraits…

Du BoQuoi ?

On me demande souvent comment produire du flou comme sur mes photos, quel matériel j’utilise, et même parfois quel logiciel j’utilise pour ça. En réalité les logiciels n’y sont pour rien, c’est dès la prise de vue que tout se joue.

Le joli flou d’arrière plan qu’on voit sur beaucoup de portraits s’appelle le Bokeh (qui trouve ses origines du japonais Bokashi qui veut dire flou). Vous venez d’investir dans votre premier reflex numérique de type APS-C très certainement (Canon 1300D, Nikon D3400…) ou hybrique (Sony a5100 etc), livré avec son 18-55mm de kit et ça y est vous pensez pouvoir entrer dans le monde des beaux portraits avec plein de bokeh ! Vous faites votre premier portrait de votre meilleure amie et là, surprise… »Mais c’est pas flou derrière ! Je me suis fait avoir ! »

Photo moto

« C’est bien mais…c’est pas flou comme les pro là…! »

Pas de panique tout n’est pas perdu bien au contraire, votre boitier est déjà une bonne base. Il faut savoir qu’en général ce genre de boitier est fourni avec un objectif pas très coûteux et qui permet d’avoir un peu de polyvalence quand aux angles de cadrage : 18mm, on peut faire de beaux paysages, et 55mm on peut déjà faire quelques portraits serrés.

En réalité le flou s’obtient grâce à une adéquation entre taille de capteur, longueur focale (plus la focale est grande plus il est facile d’en obtenir), ouverture du diaphragme sur l’objectif (plus il peut s’ouvrir plus on peut en obtenir)  et le placement de votre sujet par rapport au fond (plus le fond sera éloigné du sujet plus il sera facile d’en obtenir).

Ce qui nous intéresse à nous c’est que votre objectif, pour des portraits, ne fera pas tellement l’affaire et il vous faudra investir dans une focale fixe : Soit un 50mm f/1.8 (le meilleur investissement que vous puissiez faire – entre 100€ et 200€ suivant votre marque) voire f/1.4 si votre budget le permet, soit dans un 85mm f/1.8 pour un effet encore plus prononcé (je ne vous oriente pas vers un 1.4, vous allez avoir une attaque cardiaque). Sans rentrer dans les détails, d’une part vous gagnerez beaucoup en luminosité et donc vos photographies en conditions de lumières faible seront bien meilleures, et d’autre part vous aurez également accès à votre bokeh tant recherché ! En contrepartie, finie la possibilité de zoomer…ça tombe bien, ça sera un bon complément à votre 18-55mm du coup !

Voici quelques exemples :

photo bokeh

Exemple avec un 50mm f/1.8 et un Canon 1100D.

« Ah mais oui c’est ça que je veux faire !! »

photo bokeh

Canon 70D avec un 85mm f/1.8.

Attention là il vous faudra un peu plus de recul pour faire vos photos, donc c’est moins polyvalent en intérieur qu’un 50mm

photo bokeh

Canon 600D + 85mm f/1.8 @ f/2.0

By | 2018-03-05T00:21:26+00:00 février 16th, 2018|Categories: Technique photo - Conseils & astuces|Tags: , |0 Comments

About the Author:

Pratique la photographie par passion depuis 2012. Spécialisé en portrait et en strobisme

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.