Photographie par temps brûmeux

Photographie par temps brûmeux

Mère nature a toujours le dessus…

Nous sommes à Toulouse, tôt un matin de Novembre. Les températures avoisinent les 5 degrés. J’ai donné rendez-vous à Chloe, une modèle trouvée sur Instagram et dont j’ai remarqué les prouesses techniques. Le genre de poses avec grand écart debout où on se dit qu’on pourrait faire des merveilles avec la bonne prise de vue. Après quelques échanges très sympathiques le shooting pouvait avoir lieu avec pour cadre un décor urbain en plein milieu de Toulouse. Comme à mon habitude j’ai bien pris le soin de regarder la météo la veille pour savoir s’il ne pleuvrait pas et visiblement l’annonce du plein soleil était de mise…Mais ça, c’était trop beau pour être vrai. Arrivé sur place, je me suis retrouvé nez-à-nez avec une jolie brume…

Lorsque le temps est brûmeux apporte au paysage cette ambiance résolument mystique et donne ce coté grisâtre à toutes les couleurs. changeant les paysages en silhouettes monochromes sur le fonds tandis que la visibilité est bonne sur les premiers plans. C’est absolument magnifique.

Pendant que Chloé s’échauffait j’ai monté ma structure de lumière, une fois tous les deux prêts, j’ai procédé à une photo test. Le résultat était tellement bon qu’on a enchaîné rapidement avec les poses techniques…

Photo Chloe

Ma réaction a été un gros sourire…

Chloe figure

Du coup je lui ai demandé d’enchaîner directement avec la pose finale…

Entre ce qu’on voit et ce qu’on veut rendre en photo

La séance a pu débuter après 10h30 après avoir choisi la tenue adéquate pour Chloé. Sur ce jour en particulier la luminosité était assez bonne, c’est juste que tout était grisé. En photographie, ce qui est vraiment beau c’est que si on règle proprement son matériel, on peut vraiment obtenir de tout, et ce pourquoi si vous donnez votre appareil à un autre photographe, le rendu sera souvent différent de ce que vous auriez fait.

Et là ça va dépendre de votre façon d’aborder la chose. Pour ma part et pour respecter mon style empreint d’ombre et de lumière, il s’agit de réfléchir d’une part sa composition, et d’autre part tous les réglages boitier et lumière…Allez on rentre dans le vif !

Photographie par temps brûmeux

Voici donc ce qu’on avait sous les yeux

Photographie par temps brûmeux

Et voici ce que je voulais obtenir

Les détails de la prise de vue…

Voici la liste du matériel utilisé pour cette séance :

  • Nikon D750 Full Frame
  • Nikon 105mm 1.4
  • Nikon 58mm 1.4
  • Strobe GODOX AD600B
  • Déclencheur X-pro N
  • Softbox Phottix Luna Octa 110cm
  • Filtre Densité Variable Hoya

Dans un premier temps et avant même de faire un cliché je vous conseille de réfléchir à ce que vous avez en tête et à ce que le matériel que vous avec avec vous peut avoir en termes de rendu. On ne fait pas les mêmes choses avec un 18-55mm qui ne floute quasi rien ou avec un 50mm 1.8 qui permet de flouter un peu par exemple. C’est très important parce que votre façon de composer va être différente. Je passe toujours plus de temps à regarder les alentours qu’à déclencher lors d’une séance.

En l’occurrence ici j’avais de quoi flouter le fond comme un âne entre le capteur FF et le 105mm 1.4. Donc j’ai voulu des compositions avec des éléments au loin qui pourraient accentuer l’effet 3D apporté par le large capteur allié aux focales fixes à grande ouverture. Pour cette composition en particulier, Chloé voulait faire une boucle en attrapant sa jambe par l’arrière avec les bras. J’ai regardé quel serait le meilleur angle possible à mon goût : je voulais un contact regard donc je l’ai mise de coté et faites tourner de manière à conserver et son visage de 3/4 et la boucle. J’ai travaillé la diagonale gauche avec les lumières du pont, coupé le tout par la ligne de sol et laissé volontairement de l’espace mort derrière elle.

Sur le boitier j’ai assombri le plus possible tout en conservant le bokeh : iso 100, 1/4000s, f1.4 avec ajustement du filtre densité variable pour assombrir d’avantage pour qu’on ne voit pas le bout du pont. Le flash a été posé face au modèle et par le haut. Déclenchement en TTL puis ajusté en TCM (TTL To Manual qui convertit la valeur TTL en manuel afin de garder une exposition constante entre les déclenchements). Je me suis couché afin d’ajouter de la perspective. C’était dans la boite !

Le reste de la session a été ensuite une partie de plaisir tout en gardant ce rendu final en tête en fonction des endroits qu’on a trouvé (on est resté sur 50m à la ronde). La session a duré 20 minutes car elle commençait à mourir de froid.

Photographie par temps brûmeux

Exactement ce qu’on a en sortie de boitier au niveau de l’exposition, je vous rappelle que j’ai exposé pour le fond : Il me fallait faire disparaître le pont doucement sous la brûme, le flash s’occupera de Chloe

Photographie par temps brûmeux

Et là c’est ce que je voulais vraiment obtenir, en ajustant la composition et en travaillant le post traitement

Plus d’images

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/800, f/1.4. Flash à gauche

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/1600, f/1.4. Flash à droite

Photo Chloe

Nikon D750 + 58mm f/1.4 @ 58mm, ISO 100, 1/4000, f/1.4. Flash à gauche J’ai utilisé le 58mm pour avoir plus de paysage visible tout en conservant la pleine ouverture

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/800, f/1.4. Flash à gauche

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/1600, f/1.4. Flash à droite

Photo Chloe

Nikon D750 + 58mm f/1.4 @ 58mm, ISO 100, 1/1250, f/1.4. Flash à gauche

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/2000, f/1.4. Flash à droite

La petite astuce consiste à se mettre en live view et de voir en direct l’affichage sur votre écran. Vous fixez l’ouverture en fonction de la profondeur de champs que vous voulez, les isos le plus bas possible et vous modifiez la vitesse de manière à ce que votre fond soit comme vous le voulez : ici, une skyline des bâtiments (La Grave de Toulouse). Ensuite vous vous préoccupez de l’éclairage sur le sujet sans changer les réglages boitier.

Photo Chloe

Nikon D750 + 105mm f/1.4 @ 105mm, ISO 100, 1/2000, f/1.4. Flash à gauche

By | 2018-03-05T00:21:44+00:00 février 9th, 2018|Categories: Technique photo - Conseils & astuces|Tags: , , |2 Comments

About the Author:

Pratique la photographie par passion depuis 2012. Spécialisé en portrait et en strobisme

2 Comments

  1. Dan Ryan 26th mai 2018 at 13:36 - Reply

    great stuff Jean Francois! I was in Toulouse recently on The Arles Route. Would have liked to watch you do this shoot. Wonderful photos and technique.

    merci, au revoir

    Dan
    Australia

    • jefonyx 22nd juin 2018 at 19:37 - Reply

      Oh what a shame…Maybe one day in Australia who knows 😀

Leave A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.